Balades sur la Presqu'île de Carantec

Dans le Finistère nord, découvrez Carantec, une station balnéaire aux plages blondes particulièrement réputée pour la beauté de son littoral donnant sur la Baie de Morlaix.

  • La Rédaction OUI.sncf

    Auteur

    OUI.sncf

  • Mis à jour le

    17/09/2019

  • Destination

    Carantec

Lorsque l’on quitte Morlaix pour s’approcher du large, là où la baie de Morlaix prend forme, la côte est si douce et les îles si prometteuses que dès le premier regard, on a envie d’en connaître davantage sur cette jolie pointe de Bretagne où se situe la ville de Carantec.

>> Réservez vos billets de train à destination de Morlaix

Découvrir Carantec et la baie de Morlaix en balade :

© iStock - Joaquin Ossorio-Castillo

Les plages de Carantec

Telle une péninsule ouverte sur la Manche et dotée de tout un chapelet d’îlots, Carantec est une station balnéaire particulièrement prisée depuis le début du XXe siècle. Avec l’arrivée du train à Morlaix, nombreux sont les touristes à avoir apprécié la beauté de ses plages et criques de sable fin. Quelle que soit l’heure de la journée et l’orientation du vent, on en trouve toujours une abritée et ensoleillée…

 

© iStock - RolfSt

Il y a la Grève Blanche où s’alignent des cabines de bain à l’ancienne, le Cloüet qui borde un golf de 9 trous, la plage de Tahiti qui s’incurve face à l’île Loüet et au Château du Taureau, le Kelenn, ou les plages du port qui offrent une vue paisible sur la rivière de Penzé et les clochers de Saint Pol de Léon.

>> Parcourez les meilleures plages du Finistère avec notre guide

La pointe de Penn-Al-Lann

Villas blanches héritées de la Belle Epoque, maisons néo-bretonnes et maisonnettes de pêcheurs forment un ensemble agréable à l’œil mais c’est en empruntant le sentier des douaniers qui suit les courbes de la presqu’île que l’on comprend réellement les raisons pour lesquelles certains touristes n’ont jamais quitté Carantec.

L'île Louët - © iStock - RolfSt

En partant de la pointe de Pen Al Lann, on a une vue incroyable sur la baie de Morlaix : bordé d’ajoncs qui sentent bon la noix de coco, le sentier qui s’accroche à la roche domine la mer et le Château du Taureau, une forteresse de Vauban flottant sur les eaux. Arrimée sur son îlot, cette prouesse architecturale du XVIIIe siècle voisine l’adorable île Loüet et sa maison de gardien de phare que l’on peut louer de fin mars à début novembre.

>> En apprendre plus sur le Château du Taureau

La presqu'île Callot

En poursuivant vers l’ouest, le sentier grimpe le long de la colline ombrée de pins, puis redescend jusqu’au sable. La vue change à tout instant, dévoilant des bouts de village, un clocher. La mer, piquée de bateaux de pêches et de voiles gonflées par le vent, dévoile une multitude d’îlots qui abritent la réserve ornithologique de la baie.

 

La route submersive de la presqu'île Callot - © iStock - Joaquin Ossorio-Castillo

Au niveau de la pointe de la Chaise du Curé (on raconte que le curé du village aimait y lire son bréviaire), la vue embrasse largement l’île Callot et la silhouette gracieuse de sa chapelle en schiste et granit. Pour rejoindre ce paradis de criques et de dunes, il suffit de redescendre vers le port car à marée basse, la belle se démasque et se transforme en presqu’île. On peut ainsi emprunter la route submersible (bien surveiller l’heure des marées) qui y mène, escorté par les pêcheurs à pieds qui creusent activement le sable en quête de coques et de palourdes.

>> En baie de Morlaix, vous pouvez également nager avec des phoques gris

Cet article vous a plu ? Partagez-le !